Choisir la voie de l’apprentissage...

C’est faire le choix de l’acquisition des compétences d’un métier en partageant sa formation entre l’entreprise et le CFA. Cet accompagnement vers l’emploi partagé entre l’apprenti(e), l’entreprise et les formateurs de l’apprentissage est un engagement fort et d’excellence. Il implique un investissement au travail important aboutissant à l’obtention d’un diplôme professionnel identique à celui d’un parcours scolaire classique.

L’apprentissage c’est également, comme l’a précisé le législateur :

  • Concourir au développement des connaissances, des compétences et de la culture nécessaires à l’exercice de la citoyenneté
  • Organiser la coopération entre les formateurs et les maîtres d’apprentissage
  • Développer l’aptitude des apprentis à poursuivre des études
  • Assister les postulants à l’apprentissage dans leur recherche d’employeur
  • Apporter un accompagnement aux apprentis pour prévenir ou résoudre les difficultés d’ordre social et matériel
  • Encourager la mobilité internationale notamment au travers des programmes de mobilité européens

Pour toutes ces raisons, l’apprentissage est une voie essentielle d’intégration sociale et professionnelle réussie.

L’apprentissage jusqu’à 30 ans :

Depuis le 1er janvier 2017, il est désormais possible d’entrer en apprentissage jusqu’à 30 ans, au lieu de 25 ans, en région Grand Est afin de lutter contre le chômage des jeunes. En plus du Grand Est sont concernées la Bretagne, la Bourgogne-Franche-Comté, le Centre-Val-de-Loire, les Hauts-de-France, la Nouvelle-Aquitaine et le Pays-de-la-Loire. Le dispositif sera testé jusqu’à fin 2019. Si le test est concluant, l’expérience sera généralisée à l’ensemble des régions dès 2020.

Le développeur de l'apprentissage :

Afin de permettre au plus grand nombre de jeunes de suivre une formation par apprentissage, la région Grand Est a mis en place un dispositif d’intérêt général consistant à doter les CFA de développeurs de l’apprentissage avec pour mission la prospection d’entreprises formatrices. L’adhésion de nouveaux employeurs favorisera l’accès à l’apprentissage de jeunes en recherche de contrats d’apprentissage. Ce sont 55 postes de développeurs qui ont été créés, grâce au cofinancement de la Région et du Fond Social Européen (FSE). L’un de ces développeurs est basé au CFA d’Avize Viti Campus. Sylvain Ferboeuf a la charge de prospecter les exploitations et entreprises agricoles des départements de la Marne et des Ardennes afin de leur faire découvrir l’apprentissage et les formations dispensées dans les CFA d’Avize, Rethel et Charleville-Mézières. L’objectif : mettre en relation les jeunes qui cherchent des entreprises et les employeurs en recherche d’apprentis.

 

 

 

 

Les mobilités européennes :

La mobilité européenne est un enjeu majeur pour l’intégration sociale et professionnelle des apprenti(e)s.  La loi relative à la formation professionnelle du 5 mars 2014 a précisé les missions des CFA en encourageant notamment la mobilité des apprentis à l’international. Cette mobilité s’inscrit également pleinement dans les objectifs de développement de l’apprentissage portés par la Région Grand Est. C’est pourquoi la Région Grand Est, dans le cadre du programme Erasmus + « enseignement et formation professionnels » est porteur d’un dispositif régional  financé avec le soutien  de la Commission européenne, d’aide à la mobilité des apprentis de niveaux 5 et 4, intitulé ESCALE. Les mobilités d’une durée de 2 à 3 semaines s’effectuent au sein d’entreprises ou d’un établissement de formation professionnelle avec des périodes de stage en entreprises. Le CFA d’Avize Viti Campus est partenaire de ce programme et propose à ses apprentis en CAPa, CS TMA et Bac Pro, des mobilités de 2 semaines dans des régions viticoles en Italie, Croatie, et Royaume-Uni.